Présentation

Vue sur le lac du décollage de St Vincent
Lac de serre-ponçon
Parapente au dessus du lac

Le village de Saint Vincent les forts sur les hauteurs de la route menant vers Barcelonnette et l’Italie se dresse telle une sentinelle dominant la vallée de l’Ubaye. Le panorama qui s’offre au visiteur depuis ce balcon naturel est des plus grandioses, à la limite du vertige. Depuis le village chef lieu implanté à 1322 mètres d’altitude, le vaste territoire de 23 km2 s’échelonnant de l’altitude 745 à 2500 mètres s’expose à 180 degrés. Le bleu du lac ou plutôt de sa branche ubayenne, la plus authentique, contraste avec les roches du Grand Morgon au nord et de Dormillouse qui pointe au sud à 2500 mètres d’altitude. 

Trois cent quinze habitants vivent à l’année à Saint Vincent les Forts. On les surnommait jadis les Pangouniers. Nul ne peut affirmer connaître l’origine de ce sobriquet tant les versions diffèrent. La plus crédible fait état de la pièce d’attelage appelée « lou pangoun » en patois valéian qui permettait aux chevaux ou aux bœufs de trainer les grumes. La forêt de mélèzes de Saint Vincent les Forts jouissait alors d’une réputation qui est toujours d’actualité. Les grumes de bois étaient trainées par traction animale jusqu’au bord de l’Ubaye pour poursuivre leur route, guidées par les bateliers.(Voir rubrique histoire)

Outre le village, les habitants occupent ce vaste territoire au quartier du Lautaret et aux hameaux des Terrasses, de l’Auchette, des Berlies, des Mathéris, des Chabrands et d’autres encore. Aujourd’hui c’est au Lautaret, plus peuplé que le village, que sont implantées, autour de son église du XIXe siècle, une école élémentaire toute neuve, l’agence postale et la boulangerie. La population a ainsi augmenté d’environ 20% en cinq ans.

Dès les beaux jours, la fréquentation augmente à Saint Vincent les Forts jusqu’à se multiplier. Deux campings 3 étoiles bordent le lac de Serre-Ponçon et de nombreux gîtes s’offrent aux estivants (Voir rubrique tourisme et le site de l'office du tourisme blanche serre poncon). Les adeptes de la neige y trouvent aussi leur bonheur grâce aux circuits raquette et à la proximité de la station Montclar.

Pas étonnant que Saint Vincent les Forts ait été labellisé avec les autres communes du Pays SUD « Pays d’Art et d’Histoire, espace de lumière ».

Les sports de nature se déclinent en de multiples versions dans ce village baigné par 300 jours de soleil : Escalade, canyoning, randonnée, vtt, baignade, navigation, ski nautique. Les sports aériens de vol libre sont particulièrement réputés à Saint Vincent les Forts. La situation géographique des lieux, à l’abri des vents du nord, confère au site de vol libre au départ du village une réputation internationale. (Voir rubrique tourisme). D’avril à octobre il est courant de voir le ciel de Saint Vincent les Forts se parer des couleurs multicolores des ailes.

Saint Vincent les Forts est une commune où il fait bon vivre pour qui sait apprécier le spectacle sans cesse changeant de la nature en mouvement. L’essentiel des services y est présent avec l’école, la poste, la boulangerie, la restauration et des commerçants ambulants. 

La vie associative permet à tout un chacun de participer à la vie en commun.