Lac de Serre-Ponçon

Plage de St Vincent les Forts

Plage communale surveillée

Cette plage est aménagée pour votre confort (pelouse, arbres et parasols). Vous y trouverez toutes les commodités pour y passer un bon moment (restaurants, bars, snack, épicerie…). Une aire de jeux pour enfants est à votre disposition. La baignade y est surveillée en période estivale, 6 jours par semaine. En dehors des jours prévus et du périmètre de surveillance délimité par les bouées blanches, la baignade ne sera pas surveillée et le public se baignera à ses risques et périls. La surveillance est matérialisée aux moyens de flammes colorées hissées au mat sémaphorique du poste de secours, c'est la flamme verte qui indiquera une surveillance de la plage et une baignade dans de bonnes conditions.

Possibilité de location d’embarcations électriques, pédal’boat, canoë, kayak, Stand up paddle,

  • Une plage publique encore plus accueillante en projet.

Notre plage municipale accueille gratuitement chaque été un très large public (familles, colonies de vacances, habitants de la commune et alentours, touristes, étrangers…).

La municipalité, depuis son entrée en fonctions, s’interroge sur la possibilité de redonner un coup de jeune à ce lieu, point central de l'activité touristique de St VINCENT les FORTS.

Le projet n'en est pour l'instant qu'au stade prospectif. Nous nous efforçons de consulter les utilisateurs, les gens qui y travaillent afin de définir quelles améliorations pourraient être faites.

Ce qui ressort aujourd'hui des avis que nous avons pu recueillir et de nos observations, c'est la volonté d'une plage moins aseptisée (le goudron pourrait laisser place à des matériaux plus naturels). Plusieurs utilisateurs souhaitent aussi une plage plus grande ; la fréquentation y est parfois très importante.

Des installations sportives et de loisirs pourraient également y voir le jour. Des prestataires nous ont sollicités, l'un pour installer à proximité de la plage une activité de ''randonnée encadrée'' en kayak de mer, un bon moyen pour découvrir les berges sauvages du lac, l'autre pour y créer un emplacement dédié au trampoline.

En lien avec les activités nautiques (prestataires, propriétaires de bateaux…), un ré-aménagement du port pourrait également être envisagé dans les années à venir afin d'en augmenter un peu la capacité et surtout de faire face aux contraintes liées à la baisse du niveau de l'eau tout au long de la saison.

Ces différents projets doivent encore faire l'objet de réflexions dans les mois et années à venir. Afin d'y être aidé, conseillé, la municipalité envisage l’adhésion au SMADESEP (Syndicat Mixte d'Aménagement et de Développement de Serre-Ponçon). Cet organisme public pourrait nous accompagner tant dans la réflexion sur les modifications à réaliser que dans leur mise en œuvre.

Stéphane Clerjon. Article paru dans le bulletin municipal édition 2015.

Location de bateaux / Ski nautique

ARPEJ
Ski nautique, wakeboard, bouée tractée...
Plage communale de St Vincent les Forts
Tél : 07 63 16 92 38
Mél : contact@arpej.net
www.arpej.net

SBRAVA Nautique
Location de bateaux électriques sans permis - Pédal'Boat - Canoë - Kayak de mer - Stand up paddle
Plage communale de St Vincent  les Forts
Tél : 06 31 14 42 81
Tél : 06 89 23 93 03
Mél : info@sbrava-nautique.fr
www.sbrava-nautique.fr

Commerces

L'Eau Vive
Plage communale de St Vincent  les Forts
Restaurant - Pizzeria
Tél : 04 92 85 55 85

Epicerie du Lac
Plage communale de St Vincent  les Forts
Epicerie générale - Articles de plage - Souvenirs

Ekkobar
Plage communale de St Vincent  les Forts
Bar - Restaurant - Glacier - Beach club
Tél : 04 92 35 46 63
Mél : ekkobar@hotmail.nl

Campings

Campéole Le lac
Plage communale de St Vincent  les Forts
Tous types d'hébergements  sont à votre disposition
Tél : 04 92 85 51 57
Mél : lac@campeole.com
https://www.campeole.com/etablissement/post/le-lac-st-vincent-les-forts

Lou Pibou
Le Fein
Tél : 04 92 85 51 58 - 06 87 17 70 29
Mél : campingloupibou@gmail.com
http://www.camping-lou-pibou.fr

Embarquement

Des anneaux d'apontage sont gérés par le camping Campéole le Lac Tél: 04 92 85 51 57.

Portraits de saisonniers

  • Estéban COUILLEAU, surveillant de baignade à la plage municipale de St Vincent les Forts.

Bonjour Estéban, peux-tu nous dire qui tu es, d'où tu viens et où tu habites ? Je suis Estéban COUILLEAU, j'ai vingt ans, je suis né au Guatemala, j'ai grandi à Nantes et j'habite actuellement en Corse où je fais des études.

Concernant ton activité de BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique), depuis combien de temps exerces-tu ? Cela fait trois ans que je suis diplômé et 2 ans que j'exerce. Je pratique la natation depuis 16 années.

La natation c'est une passion ? C'est ce qui t'a amené à faire ce métier ? Oui, j'ai appris à nager 4 ans et c'est devenu une passion. Au fil des années, je me suis perfectionné dans cette activité. De fait cela m'a paru évident et logique, il y a trois ans de passer le BNSSA.

C'est quoi au juste le rôle d'un surveillant de baignade ? Le rôle d'un BNSSA c'est d'attendre un moment qu'il espère ne jamais voir arriver. Ça peut être une noyade, un accident quelconque. Cela passe par de la surveillance, par le fait d’être préparé à intervenir, ce qui implique de s’entraîner régulièrement à la fois physiquement, mais aussi sur les premiers secours. Il y a aussi un gros travail de prévention.

En quoi consiste ce travail de prévention ? Cela passe beaucoup par le contact et la communication avec les gens. Sur la plage de St Vincent, la communication peut se faire en direct avec le public, via le drapeau (infos sur les conditions de baignade) ou par affichage. On peut aussi aller voir les nageurs et les conseiller. Par exemple, pour un enfant qui ne sait pas bien nager, on demande aux parents de le surveiller et de faire en sorte qu'il reste près du bord.

Surveillant de baignade c'est une activité plutôt saisonnière, que fais-tu le reste de l'année ? Je suis étudiant à Corte en Corse en fac d'information et communication. De temps en temps, je continue à exercer mon activité de surveillant de baignade en piscine.

As-tu des projets professionnels en lien avec tes études ou le BNSSA ? Non, pour l'instant je découvre la communication et l'information. Dans l'avenir, je me verrai bien à un poste dans les relations humaines (pourquoi pas DRH).

Concernant cette saison à St Vincent, comment l'as-tu vécue ? Avec pas mal de stress au début, du fait que j'étais seul à surveiller. C'est une grosse responsabilité. Mais finalement ça s'est bien passé, j'ai passé une bonne saison.

Une anecdote ou un fait marquant à nous raconter ? Ce qui m'a marqué cette année, c'est ma première intervention sur un « aqua stress ».

Qu'est-ce qu’un « aqua stress » ? C'est un début de noyade, la personne est tellement fatiguée que ses muscles ne répondent plus et elle commence à couler. Du coup, il faut intervenir très vite et la ramener au bord. C'est très stressant comme intervention.

D'autres choses à ajouter sur ton activité de BNSSA ? Je peux juste préciser que le diplôme de BNSSA est très accessible, s’il y a des jeunes qui veulent se former, ce n’est pas très dur, et pas nécessaire d'être un nageur de haut niveau, faut juste s'entraîner un peu.

Merci Estéban, bonne continuation en Corse….

  • Romain SBRAVA, gérant de la structure « SBRAVA Nautique » (plage municipale).

Bonjour Romain, peux-tu te présenter rapidement ? Je m'appelle Romain SBRAVA, j'ai trente et un ans, J'habite en ce moment à Jarjayes au col de la sentinelle et prochainement à Valserres où je vais construire.

Tu es gérant de la structure SBRAVA Nautique, peux-tu nous en parler ? Cette structure existe depuis 15 ans, elle a été créée par mon père, elle s'appelait à l'époque « Take it easy ». Dès le début, j’ai travaillé comme salarié, puis en 2010, j'ai racheté 51 % des parts de la SARL. Je suis donc actuellement cogérant.

Concrètement, sur la saison d'été, ton travail consiste en quoi ? J’accueille les clients, je m'occupe de la location des embarcations (pédalos, canoë-kayak, bateaux électriques, stand up paddle). Il y a aussi de l'entretien, des réparations, du nettoyage, du rangement… Il faut compter une quinzaine de jours pour mettre en place le matériel en début de saison, puis autant pour l'hivernage.

Et sinon, en dehors de la saison, tu fais quoi ? Il y a quelques années, j'étais surveillant dans un lycée pendant 6 ans, à présent je donne des cours de capoeira sur Gap.

Sur ces nombreuses années de saison, as-tu des anecdotes à nous raconter, des événements marquants ? Je n’ai pas de faits précis à raconter, mais parfois les clients posent des questions surprenantes. On me demande si c'est moi qui pilote le bateau, s'il y a un supplément essence en cas de dépassement du temps (les bateaux sont électriques). Parfois, ils nous disent qu'ils veulent faire le tour du lac. On nous demande aussi si on a des bateaux avec de « vrais moteurs ». Il y a de gros a priori sur l'électrique. Mais globalement, quand les gens reviennent ils sont contents. Après il y a des choses moins drôles comme lorsqu'il faut, en fin de saison, brasser les bateaux les pieds dans la boue et la vase parce que le lac a baissé…

As-tu des projets particuliers pour ta structure ? Cette fin de saison, j'ai racheté du matériel pour renouveler les embarcations. A terme, il faudrait que je refasse la cabane qui devient trop petite. Mais bon je crois que la Mairie réfléchit à une réorganisation de la plage et du port, donc je vais attendre que ce projet se concrétise.

Merci Romain pour m'avoir consacré un peu de ton temps, bons cours de capoeira et à l'été prochain !

Stéphane Clerjon. Article paru dans le bulletin municipal édition 2015.